PROJO VOIES OFF ARLES 2018 pour le projet « THE LAST DREAMERS »

C’est avec une joie non dissimulée que je vous annonce que mon projet THE LAST DREAMERS a été sélectionné pour être projeté dans la Cour de l’Archevêché, lors des Nuits de Projections de la Semaine d’ouverture du Festival Voies Off du 2 au 7 juillet prochain, à partir de 22h. Dès que la date de projection est communiquée, je vous le fais savoir bien sur ! Je suis d’autant plus heureux que je poursuis ce travail actuellement et cela me donne bien du courage

MILANO STREET PHOTOGRAPHY FESTIVAL EXHIBITION

Invité au Milano Street Photography Festival par Juan Rose Reyes Du MSPF, le temps d’ un petit bonjour à « Marilyn » extraite de la série “The last dreamers “ et lauréate du Miami street photo festival. Elle est en très bonne compagnie n’est ce pas Hugo Aymar ?!

2ND PLACE LAUREAT MIAMI STREET PHOTOGRAPHY FESTIVAL 2017

I am really very proud and honored to be on the podium of the prestigious MIAMI STREETPHOTOGRAPHY FESTIVAL 2017 with my picture « Marilyn » and to share this podium with a talented friend in first place, Hugo Aymar ! It’s highly deserved! Congratulations mek! (Frenchies en force!). Congratulations to @Aristide Economopoulos who finished 3rd. And of course, congratulations to the 100 finalists who made it to this stage with their magnificent work. The MSPF is also an exceptional jury with this year Constantine Manos and Alessandra Sanguinetti from Magnum Photos, Larry Fink, Richard Sandler and Maggie Steber from National Geographic. A …

The house of Pain. [ dans les boxin’ Gym de Jamestown ]

Bukom, quartier de Jamestown, Accra. Fin d’après-midi à la Discipline Boxing Academy. Emmanuel vient de finir son entrainement, celui-ci a duré plus de 2 heures et demi sous un soleil de plomb. Il reprend son souffle en attendant les commentaires de son coach Lawrence. © Cyril Abad / Hans Lucas  

Une porte entre deux mondes. [ Dans les Boxin’ Gym de Jamestown ]

Quartier de Jamestown, Accra. Ghana. Derrière cette porte se trouvent l’école. Quand Hakkim, 9 ans, fait l’école buissonnière, la maitresse sait où le trouver. Juste là, derrière la palissade bleue, au Bronx Boxing Gym, club que fonda son père Lawrence Lokko, il y a 15 ans. Son oncle Francis, le coach du club, me confie  en riant :  » il fait de la boxe depuis toujours, il a l’oeil du tigre ce gamin!  A peine en âge de marcher, il travaillait déjà son jeu de jambes ! « . Hakkim n’a qu’un rêve, être un jour champion comme Richie Commey qui lui aussi, s’entraine  Au Bronx …