Aux abords des feux et intersections, des enfants vendent aux conducteurs qui veulent se désaltérer des "pure water" ces petites poches en plastique contenant de l'eau potable.
Aux abords des feux et intersections, des enfants vendent aux conducteurs qui veulent se désaltérer des "pure water" ces petites poches en plastique contenant de l'eau potable.
Lorsque vous apercevez le phare de Beavertail, c 'est que vous êtes arrivés à Jamestown, le coeur de l'ancienne ville coloniale anglaise. Sous le phare s'étire un bidonville. Un chemin s'y enfonce vous conduisant au petit port de pêche.
Lorsque vous apercevez le phare de Beavertail, c 'est que vous êtes arrivés à Jamestown, le coeur de l'ancienne ville coloniale anglaise. Sous le phare s'étire un bidonville. Un chemin s'y enfonce vous conduisant au petit port de pêche.
Pêcheur sur le portde Jamestown, à Accra. Les déchets engorgent et bouchent les canalisations, qui explosent et déversent les plastiques sur la plage.
Pêcheur sur le portde Jamestown, à Accra. Les déchets engorgent et bouchent les canalisations, qui explosent et déversent les plastiques sur la plage.
Une vieille femme pose devant sa cabane de bois àl'entrée du bidonville de Jamestown.
Une vieille femme pose devant sa cabane de bois àl'entrée du bidonville de Jamestown.
La plage du bidonville de Jamestown à Accra est jonché de déchets plastiques. les fortes pluies qui se sont abattues sur la ville ont drainé jusque sur le rivage des tonnes de détritus.
La plage du bidonville de Jamestown à Accra est jonché de déchets plastiques. les fortes pluies qui se sont abattues sur la ville ont drainé jusque sur le rivage des tonnes de détritus.
Un pêcheur répare ses filets.
Un pêcheur répare ses filets.
la plage, après une forte pluie. Le sable est recouvert de détritus.
la plage, après une forte pluie. Le sable est recouvert de détritus.
Un homme boit l’eau d’un sachet plastique individuel appelé « Pure water ». Malgré son nom, cette eau provient du système de distribution municipal et a simplement été filtrée par des entreprises locales, dont les plus petites entités ne sont souvent pas aux normes d’hygiène
Un homme boit l’eau d’un sachet plastique individuel appelé « Pure water ». Malgré son nom, cette eau provient du système de distribution municipal et a simplement été filtrée par des entreprises locales, dont les plus petites entités ne sont souvent pas aux normes d’hygiène
Les poches en plastique ne servent pas qu'aux "pure water", mais servent  au conditionnement de tous les produits d'utilisation courante achetés en petite quantité et en vrac. On en trouve partout à Jamestown.
Les poches en plastique ne servent pas qu'aux "pure water", mais servent au conditionnement de tous les produits d'utilisation courante achetés en petite quantité et en vrac. On en trouve partout à Jamestown.
De nombreux chalutier industriels pratiquent une pêche illégale appelée chalutage en bœuf (deux navires trainent un filet qui ramasse tout sur son passage)
De nombreux chalutier industriels pratiquent une pêche illégale appelée chalutage en bœuf (deux navires trainent un filet qui ramasse tout sur son passage)
Les conditions de pêche sont de plus en plus difficiles: outre la concurrence des chalutiers usine armées par des sociétés internationales, les pêcheurs doivent faire face à une nouvelle menace, la pollution plastique.
Les conditions de pêche sont de plus en plus difficiles: outre la concurrence des chalutiers usine armées par des sociétés internationales, les pêcheurs doivent faire face à une nouvelle menace, la pollution plastique.
Une petite fille sur une pirogue. Dans sa main, une poche de "pure water".
Une petite fille sur une pirogue. Dans sa main, une poche de "pure water".
Scène de vie sur le port de Jamestown à Accra.
Scène de vie sur le port de Jamestown à Accra.
Sur une plages, à quelques kilomètres de la pollution plastique qui sévit à Accra, une tortue Luth, échouée, asphyxiée par les filets d'une pêche qui se veut de plus en plus industrielle vient d'être découverte par des pêcheurs locaux. Bien qu'espèce protégée, elle ne sera pas relâchée mais tuée uniquement pour sa graisse car la chair n'est pas comestible.
Sur une plages, à quelques kilomètres de la pollution plastique qui sévit à Accra, une tortue Luth, échouée, asphyxiée par les filets d'une pêche qui se veut de plus en plus industrielle vient d'être découverte par des pêcheurs locaux. Bien qu'espèce protégée, elle ne sera pas relâchée mais tuée uniquement pour sa graisse car la chair n'est pas comestible.
Jamestown constitue le cœur historique d’Accra mais l’habitat est très dégradé et la collecte des déchets n’y est pas organisée. Malgré la pancarte « Déféquer et déverser des déchets sont interdits », la plage est maculée.
Jamestown constitue le cœur historique d’Accra mais l’habitat est très dégradé et la collecte des déchets n’y est pas organisée. Malgré la pancarte « Déféquer et déverser des déchets sont interdits », la plage est maculée.
Un pêcheur évolue entre les pirogues traditionnelles remontées sur le rivage après la pêche. Le sol est jonché de déchets plastique, bouteilles, sacs et poches "pure water".
Un pêcheur évolue entre les pirogues traditionnelles remontées sur le rivage après la pêche. Le sol est jonché de déchets plastique, bouteilles, sacs et poches "pure water".
La pollution plastique à Accra est telle que le sol semble cellophané. Les canaux d'évacuation bouchés par les déchets n'arrivent plus à contenir les pluies diluviennes qui charrient jusque sur les plages des torrents de plastique.
La pollution plastique à Accra est telle que le sol semble cellophané. Les canaux d'évacuation bouchés par les déchets n'arrivent plus à contenir les pluies diluviennes qui charrient jusque sur les plages des torrents de plastique.
des enfants courrent sur la plage au milieu des déchets.
des enfants courrent sur la plage au milieu des déchets.
Une vieille femme fait sa lessive sur une jetée du port de pêche de Jamestown.
Une vieille femme fait sa lessive sur une jetée du port de pêche de Jamestown.